Noir et blanc sur darktable

Il ne s’agira pas dans cet article à réaliser une photo en noir et blanc mais simplement de donner quelques clés pour darktable. Il est tout de fois nécessaire de rappeler de shooter en format RAW pour avoir plus de latitude au développement.

Malgré le passage en noir et blanc, il sera toujours nécessaire de développer la photo. Pour ma part, je préfère le faire avant. D’autres conseillent de le faire après.

Comment mettre en noir et blanc ?

Après les 2 étapes de prise de vue et développement simple, il est possible d’arriver à une photo en noir et blanc par plusieurs modules :

Je privilégie pour ma part les deux derniers, enfin surtout la balance couleurs. Je n’ai pas encore bien compris le mixeur de canaux (il y aura bientôt une nouvelle version)

Dans la balance couleurs, il y a deux moyens de passer en monochrome, en mettant la saturation à 0% soit en entrée, soit en sortie. Choisir l’entrée permet de changer des couleurs et de passer sur des films particuliers (sépia, virage partiel, etc)

Comment ajouter du caractère ?

La photo en noir et blanc est dans une échelle du gris, du noir au blanc. Il est nécessaire d’ajouter du contraste et ce de façon plus importante que l’on ne ferait en couleur (ce que je fais en tout cas).

En n’utilisant que les modules listés dans la liste active, le contraste peut-être augmenté via :

En effet, le contraste est défini par une différence entre le foncé et le clair. Les masques permettent de noircir ou rééclairer une zone avec, par exemple, le module exposition. Il ne faut pas hésiter à multiplier les instances pour arriver au résultat escompté.

Petite astuce, il est possible de sélectionner des teintes via des masques paramétriques même si le résultat est en noir et blanc. Cela donne plus de possibilités.

Quelques idées de développement sur mon compte pixelfed.

Bon développement


Infos, documents, contact… rendez-vous sur la page d’accueil